Vente, Location, Gérance et Syndic depuis plus de 70 ans
29 nov

Quelles charges payerez-vous dans votre bien immobilier à Saint-Nom-La-Bretèche ?

108©-esoxx-copy

Vous voulez acheter un bien immobilier à Saint-Nom-La-Bretèche ? S’il s’agit d’un lot en copropriété, soyez sur vos gardes ! En effet, un appartement peut vite coûter très cher. Car une fois le bien immobilier acquis, il faut encore s’acquitter des charges trimestrielles. Et là, le syndic ne plaisante pas. Si vous achetez un bien immobilier à Saint-Nom-La-Bretèche, ne vous focalisez pas uniquement sur le prix d’achat, donc sur la mensualité à régler, faites aussi le point sur les charges, les travaux à venir… Car il faudra bien les intégrer dans votre budget annuel. Le savez-vous, selon le 2e baromètre de Baticopro, site d’information dédié aux copropriétaires, 79 % des copropriétaires payent plus de 1 000 € de charges par an, 37 % entre 1000 € et 2000 € et 21 % payent même plus de 3 000 €. De fortes dépenses que beaucoup ont du mal à payer. 12 % des copropriétaires sont en situation d’impayé et 8 % ont dû contracter un prêt pour honorer leurs dettes !

Des assurances contre les incidents de paiement
Pourtant, il existe des assurances pour se prémunir contre ce genre d’incident, mais, selon l’enquête réalisée par Baticopro, seuls 15% des copropriétaires sont assurés pour faire face aux éventuels impayés de charges, sans doute parce qu’ils sont mal informés. Cette assurance permet à la copropriété d’éviter de se retrouver en situation fragile ou en difficulté si un ou plusieurs copropriétaires sont défaillants, car c’est alors elle qui verse à la place du copropriétaire « en faillite » le montant des charges impayées et poursuit ce dernier pour recouvrer la créance.

Isolation des murs et de la toiture, replacement des ouvertures, changement des chaudières…, il existe des solutions pour réduire la facture. Et malheureusement, peu de copropriété y a recours, sûrement aussi à cause d’un manque d’information. Et c’est bien dommage, car les charges pourraient de fait être moins lourdes à payer pour chacun !

O.D. / Bazikpress © esoxx

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée