Vente, Location, Gérance et Syndic depuis plus de 70 ans
22 Déc

Le titre d’agent immobilier reconnu à Chatou !

Le savez-vous ? La loi sur le logement dénommée Elan (Evolution du Logement et Aménagement Numérique) a été promulguée fin novembre. Votre agence immobilière de Chatou s’en réjouit, car c’est un pas de géant sur la reconnaissance du titre d’agent immobilier. Faisons le point ensemble sur ce que cela apporte à tout le monde : professionnels comme clients !

La reconnaissance des titres d’agents immobiliers
Cette reconnaissance représente la grande victoire de la FNAIM qui a appelé et soutenu cette disposition de ses vœux. Désormais, les préposés du porteur de la carte ne pourront revendiquer ni le titre d’agent immobilier ni ceux de gestionnaire ou de syndic, mais seulement celui de négociateur. Vis-à-vis du consommateur, des associations qui le représente, protéger les titres revient à clarifier les différences de statut, non pour hiérarchiser ni stigmatiser, mais pour identifier sans ambiguïté les professionnels qui doivent répondre de leurs actes. Pour la communauté professionnelle, le progrès est également d’importance : celles et ceux qui prétendent à l’honorabilité de titulaires de carte professionnelle prennent ainsi conscience de leurs engagements.

La future réforme de la copropriété
La loi Elan a aussi bien d’autres avantages pour le consommateur. La future réforme de la copropriété sera ainsi, par exemple, bénéfique pour leur gestion et pour vous si vous avez acheté un appartement via votre agence immobilière de Chatou !

L’ensemble des textes régissant la copropriété sera revu et codifié d’ici deux ans. Le but : simplifier les règles en tenant compte de la taille de chaque copropriété et faire entrer, là aussi, des possibilités de dématérialisation. Par exemple, il sera possible de voter par procuration lors d’une AG. Bizarrerie de cette disposition : l’interprétation du vote diffère selon qu’il est fait en direct ou par procuration. En effet, via un vote en direct, l’abstention n’est pas interprétée négativement, alors que via un vote par procuration, l’abstention égale un vote négatif… La loi donne aussi la possibilité de réaliser des AG par vidéoconférence. Cela pourrait modifier en profondeur le mode de gestion des syndics ainsi que sa place à l’avenir.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée