Vente, Location, Gérance et Syndic depuis plus de 70 ans
29 Jan

2019 est-elle une bonne année pour se lancer dans l’achat ou la vente d’un appartement à Marly-le-Roi ?

Vous cherchez à vendre ou à acheter un appartement à Marly-le-Roi ? Alors, 2019 est-elle une bonne année pour se lancer dans un projet immobilier ? Comment se porte le marché ? Les prix ont-ils baissé ? Faisons le point ensemble.

2017 était déjà une année historique, dépassant les 950 000 transactions réalisées sur la France entière. La principale cause de cet extraordinaire dynamisme reste le niveau très bas des taux d’intérêt qui favorise la concrétisation des projets immobiliers et porte le marché. 2018 s’impose, à son tour, comme une nouvelle année record en termes d’activité pour le marché immobilier de l’ancien.

À l’heure où les placements financiers rapportent peu et dans un contexte d’incertitude économique, la pierre apparaît comme la valeur refuge par excellence. Le raisonnement des investisseurs est d’ailleurs pertinent. Les taux de crédit sont actuellement inférieurs à l’inflation : on gagne de l’argent à emprunter ! Pour ceux qui le peuvent, pourquoi s’en priver ?

Les Français ne s’y trompent pas et utilisent le crédit à plein régime : la part de l’emprunt souscrit pour un achat immobilier augmente encore (+1,6% sur un an pour représenter 78,4% du montant de l’acquisition) et la durée de crédit s’allonge également (+0,9% pour se situer à 20,5 ans en moyenne).

Quid de l’Ile-de-France ?
Le prix moyen au m² francilien progresse de manière continue depuis 2015 ; il enregistre une nouvelle hausse de +3,4% en 2018 pour s’établir à 3 303 € tous types de biens confondus.

L’augmentation des prix n’altère pas le dynamisme du marché et le nombre de ventes augmente encore de +2,2% par rapport à 2017. Le montant moyen des transactions franchit un nouveau record : 261 059 € en 2018 contre 253 516 € en 2017. Comme leurs voisins parisiens, les Franciliens pour acheter font des sacrifices en termes de surface (celle‐ci baisse légèrement en 2018 pour s’établir à 79,9 m² en moyenne).

Tous les départements voient leur prix moyen au m² progresser (la hausse la plus importante touche la Seine‐Saint‐Denis dont le prix moyen au m² augmente de +6,8%). Les écarts de prix restent toutefois considérables dans la région : le département le moins cher demeure la Seine-et-Marne (2 362 € le m² en moyenne) avec un prix au m² moitié moindre que celui constaté dans les Hauts-de-Seine (5 874€ le m²).

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée