Vente, Location, Gérance et Syndic depuis plus de 70 ans
28 fév

Acheter un bien immobilier en couple à Conflans-Sainte-Honorine est très engageant !

AdobeStock_112407789

Acheter un bien immobilier en couple à Conflans-Sainte-Honorine est toujours plus engageant que de se marier ou de signer un CDI ! C’est ce qui ressort d’un sondage réalisé par Vousfinancer, réseau de 200 agences de courtage en crédit immobilier, auprès de ses clients, prospects et internautes, à l’occasion de la Saint-Valentin, afin de savoir quel engagement acheter à deux représentait pour eux.

Comme on pouvait s’y attendre, acheter à deux est un signal fort
53 % des sondés considèrent l’achat d’un bien immobilier comme plus engageant que le mariage ou le pacs (plus engageant pour 41 % d’entre eux seulement), ou le fait de signer un CDI avec un employeur (6 %).

C’est un fait, être en couple donne envie de devenir propriétaire !
Acheter à deux est avant tout une façon de « se projeter dans l’avenir, s’engager dans la relation » pour 67,5 % d’entre eux, « se constituer un patrimoine à deux » pour 62 %, « fonder une famille » (32 %) ou progresser dans sa relation amoureuse (21 %). Seuls 4 % pensent que c’est un sacrifice impliquant de renoncer à son indépendance…

« Il n’est bien sûr pas nécessaire d’être marié pour acheter à 2 ! Il y a même aujourd’hui davantage de couples qui achètent sans être mariés qu’en ayant officialisé leur union. Dans ces cas-là, il faudra indiquer chez le notaire si l’achat est fait à 50/50 ou préciser la répartition réelle de la participation financière de chacun en tenant compte des apports personnels, mais aussi des participations au remboursement des prêts… », explique Jérôme Robin, président fondateur de Vousfinancer.

Mais est-ce risqué d’acheter à 2 ? Quand on interroge ceux qui n’ont jamais acheté en couple, 53 % considèrent cela peu risqué, voire pas du tout risqué… Il ne leur reste plus qu’à trouver la bonne personne pour passer à l’acte ! Seuls 10 % considèrent qu’il est très risqué d’acheter à deux…

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée