Vente, Location, Gérance et Syndic depuis plus de 70 ans
25 Fév

C’est le moment de renégocier votre crédit immobilier au Vésinet !

Vous avez acheté avant mi-2016 un bien immobilier au Vésinet ? Vous avez souscrit un crédit à plus de 2 % ? C’est le moment de renégocier votre crédit. En effet, la baisse des taux engendre de nouvelles opportunités de renégociations de crédit … avec des économies à la clé ! Faisons le point ensemble.

L’année 2020 a été une année marquée par un fort mouvement de renégociations de crédit. D’après la Banque de France, les flux de rachats et renégociations se sont établis à 59,6 milliards d’euros en 2020 (dont 40,4 milliards sur les six premiers mois de l’année), après 53,3 milliards d’euros en 2019, un chiffre toutefois bien inférieur aux 113 milliards de renégociations de crédit comptabilisés en 2017.

Depuis le début de l’année 2021, on assiste à des baisses de taux qui approchent de nouveau leur plus bas niveau historique de fin 2019 et offrent ainsi encore aux emprunteurs la possibilité de faire baisser le taux de leur prêt immobilier grâce à une opération de rachat ou renégociations de crédits.

En moyenne les taux sont actuellement de 1,05 % sur 15 ans, 1,25 % sur 20 ans et 1,45 % sur 25 ans, mais on peut obtenir au mieux 0,55 % 15 ans, 0,78 % sur 20 ans et 1 % sur 25 ans.

D’importantes économies à la clé, surtout pour les crédits récents et à plus de 2 %…
Globalement, tous les crédits souscrits à plus de 2 %, correspondant à ceux qui ont été souscrits avant mi-2016, ont potentiellement intérêt à être renégociés. « On considère qu’il faut un point d’écart (1%) entre le taux du crédit à renégocier et les taux actuels pour que l’économie générée rende l’opération intéressante compte tenu des frais engendrés qui peuvent atteindre jusqu’à 3 % du capital restant dû… Mais un écart de 0,70 point peut suffire pour les crédits récents, de plus de 300 000 € ou ayant des durées supérieures à 20 ans, d’où la nécessité d’étudier la pertinence de l’opération pour ne pas passer à côté d’une opportunité de réaliser des économies », explique Sandrine Allonier, directrice des études de Vousfinancer.

O.D. / MySweetProd © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée