Vente, Location, Gérance et Syndic depuis plus de 70 ans
27 Avr

Et si l’achat d’un appartement à Marly-le-Roi vous permettait de profiter d’un jardin partagé ?

Lorsqu’on vit en copropriété, il n’est pas rare d’avoir envie d’un petit bol d’air et d’un espace vert à cultiver dans une ambiance conviviale. Vous avez acheté un appartement dans une résidence à Marly-le-Roi ? Et si vous proposiez à la copropriété d’installer un jardin partagé ?

Un jardin partagé : un vrai bonheur en copropriété
Un jardin partagé dans une copropriété est synonyme de partage et de convivialité. C’est un lieu d’échanges et de créativité entre voisins, l’occasion parfaite pour cultiver le bien-vivre ensemble, toutes générations confondues. Culture de produits frais, bio, locaux, activités pédagogiques avec les enfants, discussions entre voisins : un jardin partagé offre de nombreux avantages. Alors, comment installer un jardin partagé dans sa copropriété ?

Faites le point avec les voisins
Avant de soumettre le projet à l’AG, il est conseillé de soumettre l’idée à ses voisins en amont.
• Combien de personnes comptent s’investir dans le projet ?
• Quels sont les installations et les frais à prévoir ?
• Où sera installé le jardin ?
• La récolte sera-t-elle partagée ? Si oui, comment ?
• Qui entretiendra le jardin en période estivale ?

Faites voter votre projet en assemblée générale
Une fois le projet élaboré, un vote en assemblée générale doit être organisé pour valider l’installation du potager collectif dans les parties communes de la copro (double majorité).
Si le jardin est partagé par tous les copropriétaires, chacun d’entre eux sera titulaire des mêmes droits et obligations. Dans ce cas de figure, le règlement de copropriété doit être modifié, en précisant les règles d’usage du jardin et en annexant un plan matérialisant le jardin (facultatif). Les quotes-parts et l’état descriptif de division restent inchangés.
Si le jardin n’est pas partagé par tous les copropriétaires, il deviendra une partie commune « spéciale ». Il faut là aussi modifier le règlement de copropriété. L’état de répartition des charges doit tenir compte de cette particularité, en administrant des charges spéciales pour les copropriétaires « jardiniers ». Les quotes-parts et l’état descriptif de division sont modifiés.

O.D. / MySweetProd © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée